Programme

_ _ _ Classement Live

_ _ _ Classement CG

_ _ _ Classement Online

Bienvenue sur le site de la Darshan Team 75. 

Vous êtes passionné de poker, débutant, amateur ou joueur confirmé, vous êtes le bienvenu.

 

Vous souhaitez nous rejoindre ? Contactez nous sur notre forum ou sur notre page Facebook et venez faire une partie d'essai.

 

NEWS


*Vaudeville*
Les personnages
 - Le Maître, Michel, dans le premier rôle, qui arrache sans vergogne la victoire sur un 20 / 80 !
- La Maîtresse de Maison, Camille, gente dame discrète et distinguée qui maîtrise parfaitement les arts de sa condition pour level up à la toute fin et accéder au HU.
- La Jeune Première, Loubna, qui fait preuve plus de raison que de cœur pour maîtriser ses adversaires et leur montrer que oui, 70 est bien supérieur à 30 !
- La Femme de Chambre, Maé, qui entretient le bon ordre de son stack en sortant régulièrement les adversaires trop téméraires.
- Le Valet, Guillaume, malheureux qui doit pour une fois se contenter du second rôle, confident du maître sans lui piquer la place.
- Le Barde, Raul, aux graves mélodieux et à la plume acérée, toujours le petit mot pour taquiner ses bustos.
- Le Marquis, Bruno, un sourire comique qui cache pourtant bien ses ruses intimidantes !
- Le Médecin, Jeff, sérieux et à l’écoute afin de mieux saigner ses concurrents à la moindre faiblesse.
- Le Mari, Dom, trop chanceux pour ne pas être cornu ! Feintant des erreurs de sizing pour bluffer les autres prétendants, face aux 4bet de Dom, une seule stratégie : fuir.
Félicitations aux comédiens de ce Vaudeville Darshanesque et aux 11 autres figurants ! Et à samedi pour le premier acte !
By Maé

Pour revivre les matchs de la Coupe de la Darshan et comprendre les moments clefs du championnat, voici une sélection des meilleurs moments de la rencontre concoctée par la rédaction sportive de la Darshan ! Matchs au sommet au stade Maillot ce samedi 23 avril, où 16 équipes se sont affrontées avec pour seul objectif une qualification et une place au classement de la Coupe de la Darshan. Atmosphère décontractée dans le premier pool, composé des équipes de Ninie, Raul, Mehdi, Florian, Vincent Luce, Julian Cruise, Dom et Bruno. Ambiance digne d’une fin de match victorieuse dans les vestiaires, qui n’entamera pourtant pas la détermination et le sérieux du favori Dom, qui s’impose rapidement comme leader du derby.
Un climat détendu mais un milieu dense, où les joueurs les plus agressifs s’affrontent dans un jeu dangereux : l’ouverture de l’attaquant Dom n’effraie pas le joueur Raul, qui 3bet son adversaire, suivi du 4bet shove de Florian... enfin payé par Julian Cruise... et Dom qui complète avec Ak et son énorme stack ! Raul, sentant le souffle du vent tourner, fold facilement ses Jack's. Hélas, les KK de Flo, s'ils terrassent les TT de Julian, seront anéantis turn, lorsque Dom frappera son As qui fera même brelan river. Et deux rebuy pour la 4. Deux !
Petite forme cependant pour le joueur Raul, qui termine bon dernier de son groupe, la faute à un set up, double paires face à brelan. Déception de ses supporters, qui regrettent son manque de concentration « Trop occupé à tacler le joueur Florian et à lui donner des leçons de jeu ! » Finalement, le joueur Florian ne se laisse ni tilter ni dissiper et continue de surveiller sa zone en montant du jeton.
Dans le groupe B, constitué des équipes de Charlotte, Loubna, Maé, Bernard, Geoffroy, Ronan, Jeff et Louis, l’ambiance est beaucoup plus sérieuse et le spectacle déchaine moins les foules. Les passes à 10 finissent en partage sur les rencontres de QQ chez Louis face à QQ chez Maé, de JJ chez Geoffroy et Ronan, des quintes sur le terrain entre Louis et Loubna et des victoires pour des pots minuscules entre la capitaine Charlotte et l’ancien capitaine Jeff. Les joueurs solides et expérimentés se retrouvent face à des joueurs plus défensifs que d’accoutumée, tandis que les coups de sifflets « Ding Dong ! » s’enchainent : les mauvaises passes, les sorties de ballon, les temps réglementaires non respectés par des joueurs qualifiés « anti-jeu », accusés de jouer la montre pour arriver à la bulle.
Mais reprenons la direction des matchs du pool A ! C'est après plusieurs occasions franches que le jeu des équipes de Julian, Ninie et Mehdi se voient contrer par, face à eux, des gardiens d’envergure et des attaquants agressifs, perdant leur ticket pour les qualifications.
Dans le deuxième groupe, ce sera l’attaquant Louis et sa stratégie de shove 100 % qui sera éliminé du championnat en premier. Le joueur Geoff, supporter du PSG de la première heure, a pu entrer un peu plus en contact avec les cartes et faire de belles combinaisons. Dès qu'il touche le board dans les derniers mètres, on peut sentir le vent de panique de la défense adverse. Mais sa qualité de passe et son expertise du dézonage ne conforteront malheureusement pas sa qualification et il se verra éliminé peu avant la joueuse Loubna. Les mauvais coups de ses adversaires auront raison de la forme et de l’analyse tactique de la joueuse ; blessée par un énième 70/30 qui ne passe pas, elle se retire sur le banc de touche sur des actions pourtant largement à son avantage. Pour Charlotte et Jeff, peu de cartes touchées, beaucoup de courses dans le vide aux côtés de partenaires peu en forme, et beaucoup de travail défensif et de pressing sur les défenseurs. Pas les meilleures conditions pour briller donc en début de championnat. Mais la patience et la persévérance permettra à Jeff de se qualifier, tandis que Charlotte progressera jusqu’à la bulle. C'est sur une action menée côté droit par la joueuse Maé, après un contrôle de poitrine, une frappe et un but décisif peu après la mi-temps, que la capitaine est éliminée et les 8 équipes restantes qualifiées, en route vers la Finale !
L’enjeu est de taille à ce stade, et les équipes perdent parfois leur sang-froid : carton jaune sur Florian après vérification vidéo de l’arbitre. Après un walk raté, Flo tente de voler le pot alors que la joueuse Maé était toujours en jeu ! « Allez mon petit bonhomme, allez mon petit As ! », encourage-t-on dans les tribunes « Tu peux gagner sans tricher ! » Les joueurs blessés s’affrontent. Ronan, marqué pendant une grande partie du championnat par Maé, sera rapidement éconduit, suivi de Bernard. L’homonyme de l'ancien dirigeant de l'Olympique de Marseille, déjà fragilisé par son équipe et son fold des KK post flop sur un bluff adverse, fait TapiE peu de temps après. Viendra ensuite le tour de Bruno : après avoir fait forte impression, l'attaquant défensif perdra à la cinquième place, laissant quand même Maé avec les deux genoux brisés. Elle terminera le match en rampant avec un stack dérisoire de 2 100 sur des blinds à... 3 000. Le goal average en faveur de Dom depuis le début du derby, ne tiendra finalement pas ses promesses, face au jeu dangereux de ses deux adversaires, Vincent Luce et Jeff. Le leader du championnat, pourtant initialement prétendant sérieux à l’As d'Or, se voit éliminé aux portes de la dernière confrontation face à des demi-volés imprévisibles vers la lucarne de Vincent, alors que rare était ceux qui pariaient sur le joueur en début de derby où il était très affaibli. « Second poteau, Lucette ! » Cette finale Jeff-Vincent Luce sera pour nous, l’occasion de vivre un grand moment Pokeball…
« Le maître à jouer Jeff reprend le ballon et limpe sa paire d’AS... Cette fois face à Vincent, qui progresse vers l’intérieur. Tête, renvoyée. En retrait, Vincent doit tirer. Il suit Jeff, prudemment… Le flop arrive…8 – 8 – X… Tir lumineux de Jeff qui pense toujours avoir l’avantage, mais pendant ce temps Vincent avait fait la différence sur le côté. La tentative de petit pont – tapis de Jeff échoue, Vincent s’empare du ballon et avec une énergie nouvelle, retourne J8 pour le brelan floppé... et c’est le but ! But ! But ! But ! BUUUUT ! »
« Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille » peut-on entendre depuis les tribunes. Jeff, toujours en vie, lorgne les prolongations pour voler la victoire à Vincent qui, plein d’assurance et usant de pichenettes pour reprendre à chaque fois l’initiative sur son adversaire, coiffera tout de même Jeff au poteau et gagnera le match, sous les applaudissements enjoués de ses supporters du premier jour... "C'est quand même sa première victoire de la saison !" les entend-t-on commenter, au sujet de l'homme au bonnet.
Félicitations à tous les joueurs impliqués dans ce championnat, et à samedi pour la revanche !
By Maé

VGG à notre invité du jour, Gilles, qui surgissait de nulle part pour chiper la win du MTT Bounty, face à l'insubmersible Dandy Kriffi qui fait une saison décidément monstreuse ! 

Et pour ce samedi spécial "weekend de Pâques", deux SNG full ring ! Elle n'a pas besoin de venir souvent pour marquer le live de son empreinte : VGG à la redoutable Sylvia qui l'emporte face au Lillois Tanguy, et à l'inénarrable Dom pour sa victoire face à Alex, notre hypersensible préféré !

Bravo à toustes, et RDV ce samedi pour un MTT rebuy aux petits oignons...


Cette histoire commence samedi. 17 mercenaires, Jésus et un Bandit. Au QG Maillot, pour cet MTT 6, 8, 7-max – on ne sait plus trop – les jetons valdinguent, des joueurs spewent, d’autre valuent, et la grande majorité bustent. Au milieu de ce champ de mines, un homme sort indemne de chaque combat. Un Homme ? Non, un Dieu : Dom. On aimait sa bonhomie. On craignait son talent. Mais samedi, c’est de son good run mystique qu’il nous a frappé. Will – pardon, Dom, nous a giflé. Il a tué le game, dompté le hasard, assassiné la variance et crucifié ses ennemis. Confortablement installé derrière une montagne jetons à 8 left, notre shark national en aura fait bon usage, jusqu’au HU... Après l’élimination de Charlotte et de Maxime qui s’étaient harnachés tant bien que mal au mat du navire, avant de sombrer à leur tour, 4e et 3e. Et pendant ce temps… Il était un Bandit prénommé Jean-François – Jeff pour les intimes. Après une livraison en early game de l’Amazone Maé, Jeff fait bon usage de ses jetons et de sa lecture des tells légendaire. Mais, en table finale, le cowboy s’éteint. Il ne joue plus, frémit d’impatience mais tient bon. Peu à peu, le temps passe, ses ennemis sautent et Jeff folde. Son stack diminue ? Pas de problème, il doublera tôt ou tard… Face à Maxime, K5<AJ. C’est alors le choc des titans ! Jeff face à Dom, c’est Nadal face à Federer, Gatien face à Sécrétin, Étienne face à Guillaume. Et comme une fois n’est pas coutume, tout ceci se résumera en un mot : mental. Celui de fer, chez Bandit, face à celui de flamme, chez Dom. Rapidement, les deux héros sont à l’équilibre et partent à tapis : l’assistance découvre 99 chez Jeff, payé par… K8 chez Dom qui perd tout son stack ! Mais c’est mal connaître notre Dieu vivant : mourant, avec seulement un quart de blinde, il double, et double et double. Jeff en tilt ? Jamais. Il finira par achever son adversaire et l’emporter. Jeff Bandit, toujours lui ! VGG à notre légende vivante pour cette nouvelle win et gros big up à Dom pour sa très belle performance.
Côté CNEC, ce dimanche sera marqué à jamais dans la mémoire collective de notre beau club. A l’API, c’est une team 100% féminine qui est envoyée au charbon, afin d’achever notre magnifique parcours sur les poules pré-régionales et terminer l'étape en beauté ! Déjà qualifié.e.s pour la suite, nos adversaires pensaient à tort que les Darsharkettes feraient n’importe quoi… C’est bien mal nous connaître ! Car la pression était bel et bien là : faire une 100% féminine, c'est s'exposer, car ça n’est pas anodin dans le milieu poker. Nos 9 Grâces avaient donc à cœur de perfer ! Résultat ? Premières du matin ET de l’après-midi ! VGG à Loubna, Julie, Jade, ML, Cha, Ninie, Valérie, Alice et Andrea qui ont porté très haut nos couleurs. Encouragées par tous les copains du club, les filles ont prouvé leur valeur à coup de wins et de belles secondes et troisièmes places. Sans oublier tous les membres du club, boys & girls, qui auront contribué à surbooster notre classement général sur les manches précédentes. Et à Prophane de lancer en conclusion « La Darshan nous a bien botté le cul cette saison ! » Ainsi s’achevait ce beau dimanche, sous les applaudissements fairplay de nos camarades pokéristiques – et les messages de soutien face à cette initiative remarquée, et peu commune. Nous terminons donc les qualifs CNEC avec le score record de 842pts ! Derrière nous, Vanves (690pts) et 3.14 (671pts). VGG aux deux clubs pour leur qualif, leur talent et leur sympathie à table ! Un regret cependant, l’absence des copains de l’API sur le podium. Mais sans eux, peut-être aussi une chance, celle de pouvoir perfer sur les Régionales ! Stay tuned…
By Cha

Recherche

Nous suivre

   

Partager cette page

Team Pro Winamax

Une DarshanShark chez Winamax

Lire l'interview

Nos partenaires


Les jeux sont destinés à un public adulte.
Les jeux n'offrent pas de "jeu d'argent réel" ou une opportunité de gagner de l'argent réel ou des prix.
La pratique ou le succès dans les jeux de casino sociaux n'implique pas le succès futur du "jeu en argent réel".